posts dans la catégorie 'Démontage'


126ème jour: fin du démontage

Je sais: ce fut un peu long, mais les vacances sont passées par là.

Et puis, il y avait ces rotules! Heureusement, l’ami Bruno m’a prété un extracteur ce WE. Alors, je m’y suis remis d’arrache-pied. Il ne me manquait plus que ça, pour sortir le train avant et la direction. C’est chose faite maintenant. Juste une petite galère pour retirer le pédalier, réglé par un post sur le forum Gazoline et hop…

La suite, c’est de la bricole. Et vous constaterez sur les photos que j’ai 2 nouveaux apprentis. Moustique qui m’a aidé à sortir le faisceau et Martin, très attentif, qui me passe les outils.

Les étapes de la journée: démonter le maitre-cylindre et ses canalisations, retirer le toit ouvrant, décaper le feutre collé sur la plage arrière, et enfin découper les 2 triangles supérieurs de plancher, et enfin nettoyage complet de la caisse.

Vous verrez aussi que j’ai procédé à « un montage à blanc »: vraiment pas compliqué de remonter une 4cv. Je ne suis pas sûr que toutes les pièces soient en place, mais Moustique trouve déjà le siège passager à son goût…

Et maintenant, direction le sablage-apprêtage: une nouvelle aventure qui fera bien avancer le travail. A bientôt

126-3.jpg126-2.jpg126-6.jpg126-7.jpg126-4.jpg126-1.jpg 126-51.jpg

Avant les vacances

ça faisait longtemps que je n’avais pu me remettre au travail sur la 4Sof. Bon, entre temps, j’avais beaucoup avancé sur le moteur, mais rien sur la caisse.

Il fallait juste que je finisse de démonter les ouvrants et le réservoir pour que cette chère voiture puisse partir en carrosserie. C’est chose faite depuis la fin Juillet.

Juste avant notre départ pour la Sicile, le paradis de la Fiat 500…dont on croise au moins 30 exemplaires par jour, dont quelques spéciales: une Abarth (que je n’ai pas pu photographier) et cette Giannini S. Vraiment sympa la « cinque cento », à tel point que Sof aurait presque renié sa 4 pattes. J’te jure…

la 4cv jour 71 001.jpgla 4cv jour 71 002.jpgla 4cv jour 71 006.jpgSicile bis aout 2006 052.jpgSicile bis aout 2006 053.jpg

P..tain de rotule!!!

non non pas mon genou (moi c’est les menisques), les rotules de direction.
J’avais été très occupé et je n’avais pas le temps de me remettre au démontage de la 4cv.
Bien sûr, j’ai profité de mes courtes soirées pour reconditionner le moteur, qui ne devrait pas tarder à tourner au « banc » (Black et Decker)
Donc en ce samedi ensoleillé, atelier « train avant ».
C’est toujours sympa les vieux boulons rouillés, la graisse collée depuis 20 ans (qui cache la plupart des boulons d’ailleurs), et le plus sympa, c’est les rotules de direction. T’as un extracteur Sof? « oui pour les pépins de tomates ». ARGH!!!
Donc moitié de train avant sortie, l’autre attendra l’extracteur.
Mais c’était sympa quand même.
Vous pouvez admirer le travail, et surtout Gordie en arrière plan (elle est morte de rire pour l’instant et se demande si la « vieille » va s’en sortir).
Autre info: j’ai un sableur/apprêteur et sans doute un carossier. La suite bientôt.
la 4cv jour 34 015.jpgla 4cv jour 34 012.jpgla 4cv jour 34 019.jpg

Du nouveau…

bloc fendu.jpg Nous en étions restés à cette histoire de bloc fendu…Depuis j’ai assez peu avancé, si ce n’est une tentative de décapage du capot avant. Ya du boulot, et beaucoup d’huile de coude en perspective.

Mais le grand pas a été réalisé aujourd’hui: je suis allé chercher le nouveau moteur, sa boite et son train arrière, le tout en parfait état de fonctionnement.

De plus, il est plus récent que celui d’origine. Quelques indices: carburateur Solex à starter automatique monté seulement à partir du millésime 56, boite pont type 289. A priori aussi, amortisseurs conformes à l’origine (donc téléscopiques).

Mais pas de boulot ce WE encore: après le mariage en Bretagne du WE dernier, cette fois, c’est canoë dans le Diois. La belle attendra….

train arriere 1.jpgmoteur 1.jpgaccouplement.jpg

En attendant…

gordie 1.jpgJe suis un peu bloqué sur la 4CV depuis Dimanche: pas le temps d’attaquer un gros chantier de démontage du train avant.

Et puis surtout, je m’interroge sur la méthode à employer pour la décaper: sablage ou ponçage? Les avis sont partagés. Sablage: efficace et rapide, mais risqué et cher. Ponçage: long et fastidieux , mais économique. Bref je m’interpelle.

Donc en attendant, je suis passé voir Gordie en cure de vitamines chez un ancien garagiste (un vieux de la vieille, très Gabin dans le film de René Fallet d’aileurs), une vraie mine ce Monsieur, un vrai passionné. Jugez plutôt: dans son garage, il a, toutes en parfait état, une 203 Coupé cabriolet, une DS21 Chapron cabriolet, une Alpine A110 1300G (entièrement refaite pour son petit fils, le veinard) et une Mercedes 190SL en cours de restauration.

Bref, il est aux petits oignons sur Gordie (qui m’a semblé neuve d’ailleurs par rapport à la 4CV). Il a trouvé que mes bougies étaient un peu sèches, la faute à l’additif du SP98 d’après lui. Lui aussi me déconseille le sablage, même s’il permet de bien voir tous les défauts…

M’enfin, vivement que je récupère Gordie!!!

gordie 2.jpg

Un dimanche à la campagne

Mission accomplie: tout ce que j’avais prévu ce WE est fait. Tous les éléments de carrosserie sont retirés, l’intérieur est au garage et…le train arrière est sorti.

C’est vrai que c’est simple finalement: quelques boulons à enlever, 2 ou 3 câbles ou durits à débrancher et hop!!!

Bon j’avais pas de chèvre ou de girafe pour le sortir, alors on a levé la carrosserie. Je dis « on », parce que j’ai appelé Oliv à la rescousse.

La première tentative (photo 1) a avorté: j’avais juste oublié de débrancher le câble d’embrayage. Petite intervention (photo 2), dans un trou de souris (photo 3) et c’est reparti pour lever la caisse en compagnie de Steve Austin (photo 4). Tutututut et voilà le résultat (photo 5). Pas belle la 4′pattes avec 2 pattes seulement (photo 6)???

Bon la mauvaise surprise restait à venir: bloc fendu sur toute une largeur…Quelques heures de boulot en plus et des recherches sur Ebay s’annoncent.

Ah! J’oubliais l’oeil du spécialiste: Roger (prononcé Rodger svp) a décelé que la 4CV était équipée d’amortisseurs d’une version antérieure…gasp!!! Où sont mes amortisseurs télescopiques???

 1ere tentative.jpgcable embrayage1.jpgpas de place.jpg2eme tentative.jpgfin.jpgplus de roue.jpg

Une bonne journée

Aujourd’hui la 4CV a perdu ses ailes et tout l’intérieur.
Une bonne journée de travail, sans trop de galère.
Bien sûr, quelques boulons sont récalcitrants, mais on s’en sort.
Pas trop de mauvaises surprises: je les avais déjà repérées.
Les triangles de plancher sont morts, le passage de roue droit n’est pas en grande forme, l’intérieur avait été repeint (bof bof), sinon tout se passe comme prévu.
Et bonne nouvelle: le numéro de peinture originale est encore en place.
J’ai aussi commencé à démonter le moteur.
Prochaine étape: le sortir….

4 cv 20 05 06 debut demont1.jpg4 cv 20 05 06 avt nu.jpg4 cv 20 05 06 interieur.jpg4 cv 20 05 06 arr nu.jpg4 cv 20 05 06 nettoyage.jpg

Selectim France |
argent |
Le Presbytère - The Presbytery |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | regardez le monde de mes yeux
| Les Ténèbres
| MICRO CLEAN MULTISERVICES